Lorsqu’on débute, on rêve de pouvoir faire un jour un dessin sans modèle qui ressemble à quelque chose. Un truc joli, pas une sorte de mutant écartelé sur le papier. trop souvent on se réfugie dans le recopiage en nous disant que cela nous permettra d’apprendre à dessiner sans modèle. Erreur monumentale…

Pourquoi on n’y arrive pas ?

Mieux dessiner sans modèle prend du temps. Eh oui. Lorsque je parle de temps, je parle en terme d’années.

Alors si vous désespérez de ne pas y arriver alors que vous dessinez « déjà » depuis 2-3 ans ( ce qui est relatif, surtout si ce n’est pas à plein temps)

La réponse est simple : dessinez encore 3 ans.

Je vous rassure tout de même, ça peut aller vite ! C’est fou tout les progrès qu’on peut réaliser en seulement un an, à la sortie du lycée et en entrant dans une école d’art par exemple. Ou en suivant des cours du soir.

Ce qui est bien, c’est que plus vous avez des résultats, plus vous êtes motivés pour dessiner. Plus vous devenez à l’aise à représenter ce que vous souhaitez, plus vous vous amusez ! Et un nouveau plaisir surgit, celui de tester les variantes possibles, de trouver le meilleur moyen d’exprimer en image vos pensées. Pour cela, bien sûr, c’est comme un musicien, il faut pratiquer régulièrement.

 

Le recopiage n’apprend pas à dessiner

Je me rappelle de mes loiiinntaines et  jeeeunes années…  Je croyais qu’en recopiant un maximum de dessins j’arriverais à mémoriser les formes et ensuite à dessiner sans modèle.

je me trompais.

Recopier des dessins n’est pas une bonne méthode pour s’améliorer. En recopiant on passe a coté de ce qu’est réellement le dessin. En recopiant, on ne fait que retenir par cœur des formes et on les ré-applique en copier-coller maladroits.

j’ai pourtant commencé par du recopiage. Autant avant j’avais des doutes sur l’utilité du recopiage mais je faisais comme je pouvais pour avoir un beau dessin. Pour me donner cette satisfaction d’avoir quelque chose de « plus ou moins joli ». Une belle illusion…

On apprend pourtant mieux les formes grâce au dessin d’observation. On obtient aussi un style personnel.

De plus, en débutant notre œil n’est pas encore assez sensible, on recopie des dessins remplis de défauts sans même s’en rendre compte. Et hop, pleins de mauvaises habitudes dont il va falloir se débarrasser plus tard !

 

Dessiner sans modèle comme l’on recopie

A cause du recopiage, même en dessinant sans modèle, on en vient à faire des copier-coller de tout ce qu’on a pu recopier auparavant.

Dessiner par recopiage n’est pas fonctionnel. Dès que vous allez dessiner quelque chose qui sort de ce que vous avez appris par cœur, vous allez être perdu : « Mince comment je dessine ce personnage vue de dos ?   ».

Alors que si vous apprenez la base, les principes fondamentaux et le dessin d’observation. Vous pouvez décliner vos connaissances à l’infini et toujours retomber sur vos pattes. Vous n’êtes plus dépendant des quelques vues apprises par cœur ni dépendant d’un style particulier.

Libres, vous disposez de bien plus de richesse pour vous exprimer !