« Moi de toute façon je ne sais pas dessiner. » « Oui mais je n’ai pas ton talent. »

Combien de fois avons nous entendu ou dit ce genre de phrases ?

Et pourtant :


Tout le monde peut apprendre à dessiner ! Le dessin n’est pas un talent inné !

Les résultats ne viennent pas d’un coup (comme pour tout), pourtant c’est simple : on ne peut que s’améliorer… Parfois même on s’étonne ! (en bien comme en mal d’ailleurs haha)

Apprendre à dessiner est avant tout une question d’envie et de plaisir. Elle est là la clé.

 

Pourquoi apprendre à dessiner ?

Une fois détruit le préjugé que le talent artistique n’est pas donné à tout le monde, apprendre à dessiner se révèle à l’instar de l’écriture, un outil privilégié d’expression et de communication.

En général on apprends bien à lire et écrire, non ? Pourquoi pas le dessin ? Parce qu’on n’a pas besoin d’être « artiste » ? Ohhh, dans ce cas là je laisse le soin à Betty Edwards de répondre :

« Il est bon de se rappeler que nous n’enseignons pas la lecture et l’écriture uniquement pour produire des poètes et des écrivains, mais bien plutôt pour cultiver la pensée. »

p34. « Dessiner grâce au cerveau droit » de Betty Edwards.

 

« Rater » un dessin est inévitable pour progresser.

Prenons l’exemple d’un enfant. Qui douterait qu’il puisse un jour marcher ? C’est pourtant une tâche complexe qui nécessite la coordination de nombreux muscles et un placement subtil de l’ossature. Pourtant, à force d’essais et d’erreurs, il arrive un jour à maintenir un bon équilibre !

Pas encore convaincu ? Pas grave, j’ai bien d’autres exemples :

Imaginez tous les chercheurs / inventeurs grâce à qui on doit la technologie qui nous entoure. Combien « d’échecs », combien d’essais avant de trouver quelque chose ?

Ce n’est pas dramatique de rater un dessin, ce qui peut l’être c’est de se persuader qu’on n’y arrivera jamais. Autant se dire qu’on a appris les 1000 manières de foirer un dessin, et continuer à dessiner…

Tout est question de point de vue, et je trouve important d’en choisir qui nous soutiennent.

 

Ayez foi en vous !

Pour revenir à l’enfant qui marche, tout les parents savent bien qu’il va marcher un jour, non ? Si l’on doutait qu’il puisse un jour y arriver vous pouvez être sur que ses chances seraient compromises. Combien en effet n’arrivaient pas à marcher ?

Pour vous donner un exemple, on confia à un professeur une classe d’élèves qu’on lui présenta comme étant une excellente classe. Et oh mystère de la vie, après quelques mois cette classe se révéla avoir de bien meilleurs résultats que les autres.

Comme dit Peter Pan : « Il suffit d’y croire ! » Cela parait simpliste mais c’est essentiel ! Tout autant que de continuer à :

Dessiner… évidemment !

 

Le dessin n’est pas une activité de feignasse !

Une idée reçu qui était très répandu dans les années 90-2000… Pourtant j’ai personnellement  fourni beaucoup plus de travail pour apprendre à dessiner que pour avoir le BAC, qui lui était une référence de réussite. Pour vous raconter une anecdote, voici la réponse d’un voisin apprenant que j’avais réussi mon BAC Scientifique :

« Waah c’est très bien et maintenant il fait quoi ? »

« Il est aux Beaux-Arts. »

« Aah… ah bon ??? »

Il était limite choqué le pauvre !

Parfois moins mis en valeur que d’autres matières, apprendre à dessiner est pourtant un sacré défi ! Même si c’est notre passion, ça ne le rends pas moins valorisant qu’autre chose.

Aux Beaux-Art je dessinais dans les 6h à 8h par jour (oui je me chronométrais ! Pour apprendre à gérer mon temps efficacement et voir là où j’en perdais. Une habitude qui m’a beaucoup aidé à l’époque et qui ne m’était plus utile ensuite).

Et qu’importe tout cela. De toute manière, si vous aimez le dessin vous n’avez pas à vous justifier. Surtout si les personnes en face ne sont pas réceptives. Faites ce que vous aimez. Soyez décidés, les autres le sentiront. C’est votre vie, vos choix.

 

Il n’y a pas de méthodes miracles pour apprendre à dessiner

Ce n’est pas avec un exemple pas à pas pour dessiner une main, un visage ou autre, que vous saurez à l’avenir en dessiner. Il n’y a pas non plus de secrets permettant de savoir dessiner en 5 min. Ce genre de croyances me fait penser aux produits minceurs ou encore aux électrodes pour faire du sport sans suer…

Le seul secret est de dessiner. Tout le reste viendra naturellement autour. Par votre recherche…

 

Il y a des méthodes « miracles » pour apprendre à dessiner

Et oui, à plus haut niveau on se rend compte qu’il existe des principes fondamentaux qui nous font gagner un temps fou !

Il y a en effet des points qui permettent de capter certaines facettes du dessin, et d’ainsi améliorer considérablement notre niveau. Une fois compris, on fait attention en dessinant à des points dont l’on ignorait l’existence avant.

Avec une bonne pédagogie, il y a moyen de réaliser des progrès rapides ! Car cette pédagogie va multiplier les progrès qui viennent par notre pratique.

C’est tout ce que je vous souhaite et j’espère que le peu que je retranscris sur mon site aide en ce sens.

 

Une pratique quotidienne et régulière

Même si vous ne dessinez que 30 min par jour, si vous le faîtes régulièrement, les progrès seront visibles et cela vous motivera.

Avec une pratique régulière vous gardez toujours à l’esprit ce que vous venez d’apprendre, des formes en tête avec lesquelles jouer ou le ressenti même de dessiner. Si vous l’oubliez, ce sera une perte de temps ensuite pour le ressentir à nouveau et un éternel recommencement.

 

Amusez vous !

Le plaisir est un facteur primordial pour apprendre le dessin. Sans plaisir peu de travail fourni, ou du travail forcé ce qui ne peut que dégouter.

En clair :

Le désir est plus important que le talent. Car le désir pousse à l’action de dessiner et donc de nos progrès et donc bis : au talent.

Alors avant de sortir l’éternel carte du « oui mais j’ai pas ton talent » mais bosse bordel O_o et tu l’auras le talent ! groumph ! (c’est du second degré taquin-gentil-avec-un-sourire. Je précise, car en 2019 les esprits s’échauffent vite parfois.)

Ce qui est marrant… c’est qu’en écrivant cet article j’avais été vérifié l’étymologie du mot « talent »…

Et il semblerait qu’à une époque cela voulait dire : « désir », « volonté » !

Et dire qu’avec les années, on est passé de ce sens tout en profondeur à celui tout en surface de talent = ce que tu as eu à la naissance. Bref… je dis rien, je me tais… oups j’ai déjà tout dit !

 

Ne jetez pas vos anciens dessins

Comment voir vos progrès si vous ne gardez presque rien ? ça serait comme de ne rien garder de l’histoire du monde, ça serait dur de comprendre comment on a fait pour en arriver là.

Même si un dessin ne vous plait pas, il représente pourtant votre niveau actuel. Autant l’accepter pour ce qu’il est, le mettre dans un coin, et continuer, continuer, continuer…

Mettre mes anciens dessins sur mon site me permet de mieux comprendre pourquoi je dessine comme cela actuellement. J’y remarque les prémices de mon travail actuel, les points à améliorer, etc.

 

L’ouverture d’esprit…

… vous transforme en graines de génie ! C’est la clé de la réussite.

Il y a tellement de choses à découvrir sur cette Terre, tant de sources d’inspirations. Que ce soit les joies du quotidien, la biologie cellulaire, les comportements humains, l’histoire de l’art, les différentes cultures que l’on a massacré et/ou dénigré, les comédies musicales, la cuisine, tout les genres de livres/bd/comics/manga/hiéroglyphes, les animaux, les arts martiaux, les nanotechnologies… TOUT.

Tout peut être intéressant et vous permettre d’obtenir une plus grande palette d’expression.

En résumé :

Soyez riches d’expériences, cultivez ce que vous êtes. Le reste vient naturellement !